Un bilan graphomoteur pour définir les acquis et les faiblesses

Vous suspecter une dysgraphie chez votre enfant ? Faites-lui passer un bilan graphonoteur près de Lille. Ce bilan permet de déterminer les possibilités et les difficultés de l'enfant face à l'écriture. Marie-France Morel vous explique tout en détail ci-dessous.

À quel moment effectuer un bilan graphomoteur ?

Certains signes peuvent inciter les parents à faire réaliser un bilan graphomoteur à leur enfant. Quelques situations sont à surveiller, surtout lorsque :

  • Les enseignants se plaignent de son écriture illisible et de ses cahiers mal tenus
  • Il se fatigue et se plaint de douleurs en écrivant
  • Il est trop lent et ne sait pas suivre le rythme de la classe
  • Vous ne savez pas s'il est gaucher ou droitier
  • Il semble anxieux et manque de confiance en lui quand il s'agit d'écrire

Si vous reconnaissez le profil de votre enfant à la lecture de ces quelques lignes, il peut être judicieux de contacter une graphologue.

Bilan graphomoteur

Comment se déroule-t-il ?

L'objectif de ce bilan graphomoteur est d'évaluer les acquis et les faiblesses de l'enfant ou de l'adulte. Cette étude comporte :

  • Une anamnèse : une phase de renseignements sur les circonstances précédant les troubles de l'écriture
  • Un examen de l'écriture
  • Un test de vitesse
  • Un examen de la motricité graphique en cours d'écriture
  • Un repérage d'éventuelles difficultés
  • Une observation de la posture et de la tenue de l'instrument

Une fois le bilan établi, l'enfant pourra entamer une graphothérapie au besoin à Lompret.